jeudi, avril 15, 2010

Michel Chartrand, féministe

Mon amie la magnifique C, me faisait remarquer : "qu'avec Michel Chartrand, s'est également éteint la voix qui a dit que ce sont les femmes qui ont construit le Québec. Et que c'est elles qui changeront les choses aussi, qui permettront au Québec de se renouveler. Mais ça, c'est davantage un silence qui se poursuit, car on ne l'a pas entendu souvent celle là!"

C'est vrai, du grand Chartrand les biographes et les citations ne retiennent souvent que les coups de gueules purement politiques, mais il faut se rappeler que ses luttes ont toujours inclus les femmes et qu'il leur a donné une voix bien avant la naissance du mouvement féministe. J'irais même jusqu'à dire que ses affirmations quant aux femmes et leur rôle social ont probablement été précurseurs de bien des revendications féministes Bien sûr cette voix c'était celle de tous les travailleurs et de tous les opprimés, mais Chartrand soulignait fréquemment , et avec justesse,le fait que les femmes étaient et restent les premières désavantagées socialement et économiquement et que ce sont elles qui pourtant portent sur leurs épaules une grande partie de l'avenir du Québec, et pas seulement parce qu'elles enfantent.

Les choses changent, je vois avec un immense plaisir mes amis s'impliquer corps et âme dans l'éducation et les soins de leurs enfants, je les vois profiter des congés parentaux et être de grand soutien pour leurs conjointes. Il y a énormément de femmes maintenant qui peuvent dire avec sincérité qu'elles n'ont jamais connu de sexisme ou de discrimination au travail, C'est réjouissant. Cependant, il reste encore beaucoup à faire, et les comportements sont d'autant plus difficiles à changer qu'ils sont devenus insidieux.

Encore une fois, je cherche la voix qui prendra la relève.... à part Françoise David, qui nous le chemin qu'il nous reste à parcourir?

7 Comments:

At 12:16 p.m., Blogger É. said...

Naon-naon… Françoise, c'est pas une voix. C'est à peine un petit haut-parleur qui répète le discours que les milliardaires lui ont fourré dans le lecteur. Une autre fausse gauche. Un autre éteignoir. Un autre glaçon à la place du cœur dans un pays déjà tellement froid. Brrr. Il y a eu, il y a toujours des femmes magnifiques, grandioses et puissantes dans cet ex-futur pays qu'est le Québec. Mais faut chercher ailleurs.

 
At 12:21 p.m., Blogger É. said...

Je propose Jovette Marchessault, Myriam Beaudoin, Térez Montcalm, Manon Rhéaume…

 
At 5:10 p.m., Blogger Clache said...

Bon ben pour une fois on n'est pas d'accord!!

En fait je suis d'accord pour ce qui est de la "fausse gauche" et avec les choix que tu proposes, mais hors du discours purement militant, Françoise David a toujours un propos féministe clair et moi je me suis baignée dans la mer froide à KAMOURASKA avec elle, pis c'est pas vrai qu'elle a un glaçon à la place du cœur....

Bon ben.... une fois n'est pas coutume.

PS, J'adore Jovette

 
At 5:59 p.m., Blogger É. said...

S'aligner avec PowerCorp contre Robin Philpot en toute connaissance de cause (je les avais briefés) fait d'elle et sa bande une belle gagne de tabarnaks de complices de génocide pleins de marde et je leur chie mou dessus. Désolé. Y a même pas de mots dans la langue française pour exprimer mon mépris pour ce genre de parti false-flag qui sert juste à tuer toute opposition pour assurer le règne de mafiosis comme cette crapule de Frizou.

Y a pas de fascisme sans pazzis comme eux pour détraquer tout mouvement d'opposition. As-tu déjà tenté de discuter avec Jaggi Singh ? Pareil. Foutez-moi tout ça aux oubliettes et pis vite. Basta. Ça y est, chus en câlisse. M'as aller pisser dans la pluie, tiens. Hop !

 
At 8:54 p.m., Blogger Clache said...

Alors ça a mieux?? Je vais essayer ça la prochaine fois que je pogne les nerfs; pisser dans la pluie.

Ceci dit, j'ai peut-être parler à travers mon chapeau, tu y apportes un éclairage suffisamment glauque, j'avoue.

Je commence à avoir l'impression que j'ai manqué une belle occasion de me taire

 
At 10:23 p.m., Blogger Sylvain Bérubé said...

Pour répondre à la question posée, il faut se demander à quoi ressemblera la voix qui prendra la relève du mouvement féministe. Peut-être n'aurons-nous pas une ou quelques leaders charismatiques en porte-étendard. Mais autour de mois, de plus en plus, je vois des féministes s'activer à diffuser les idées et valeurs du féminisme. La lutte se poursuit.

Une note à @Éric McComber: tes critiques envers Françoise David et Québec solidaire, c'est vraiment n'importe quoi!

 
At 11:06 a.m., Anonymous Anonyme said...

Le bonhomme était tout un humaniste avec toute la noblesse et l’authenticité que commande cette qualité.
Égalité, justice et charité, les trois piliers de la Révolution française.

Son départ m’a terriblement attristé.
Il m’a surtout donné froid dans le dos à constater le peu de place que ses idées occupent aujourd’hui dans l’espace public.
Qui va prendre le relais ?


Jean-Pierre Guay

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home