samedi, octobre 20, 2007

De la dentelle avec du fil de fer

L'expression en titre n'est pas de moi. Je l'ai entendue à la radio tout à l'heure, le mec en qualifiait les propos de Jean Barbe et Christian Mistral qui se rencontraient pour manger, discuter et .. boire. Dans le cas de Mistral en tout cas, puisque maintenant Jean Barbe ne boit plus.

J'écoutais ces deux hommes, dignes représentants de la génération X(la mienne) celle du NO FUTURE. J'entendais dans leurs mots coléreux, doux, timides, revendicateurs, leurs mots un peu désespérés tous les échos d'une génération qui a longtemps flotté sans amarres et dont certains, comme Mistral, ne se sont pas raccrochés encore à un fond de pension, mais plutôt à leur passion, à leur raison de vivre. Je les entendais parler de cette vie qui passe et de ce qui la remplit, l'illumine, la blesse.

J'écoutais Mistral, timide, mais affirmé, tellement, tellement intelligent et tendre dans ses propos, j'écoutais sa défense des paradis artificiels et j'entendais l'expression d'une honnêteté sans compromis et si rare, trop rare. Il dit: "Je bois, voilà qui je suis, et je n'arracherai pas une partie de moi-même en arrêtant de boire.¸" Ça me faisait du bien dans cette marée de bien-pensants et de voix qui s'élèvent pour prôner la modération, la vie saine et tout le reste. Maintenant qu'on a enfoui les curés et leurs sermons depuis des décennies, les gourous du Fitness et de la sobriété montent en chaire à leur place. Pouache.. j'ai eu le goût de boire un Scotch à 11:00 le matin moi qui haïs le Scotch!

Je me suis rappelée tous les livres de Mistral que j'ai lus, parfois irritée de sa façon de dépeindre les filles, de ses personnages éthylisants (je sais, je sais, ce n'est pas un mot), mais le plus souvent charmée, touchée, pensive.. je me suis dirigée vers ma bibliothèque avec une envie soudaine de le relire, avec le désir urgent de mettre la main sur son dernier livre: Léon, Coco et Mulligan.

Après tout si Mistral vend 1000 livres il gagnera 1 600$ pour sa peine!

Non mais vraiment, sont gras dur les artissssses!!

"c'est tout ce que j'ai trouvé comme photo, ce n'est pas très récent je crois)

2 Comments:

At 10:02 a.m., Anonymous l'Interventionniste, lui-même said...

Faut pas oublier qu'il est entré en prison pour avoir battu sa blonde...Son oeuvre est vraiment intéressante, la personne elle, un peu moin...Je prend la peine de le dire puisque dans ce papier, tu parles de l'homme et de l'artiste.

 
At 11:34 a.m., Blogger Big Sista said...

Tu as raison et c'est un point très très sombre dans sa vie. ça me trouble moi aussi et tu me connais assez pour savoir que la violence, surtout de ce genre, est la dernière chose que j'excuse.

Par contre nous faisons TOUS des conneries, des grosses et parfois des énormes, mais je crois très sincèrement et profondément que nous méritons également de pouvoir y survivre, avoir l'occasion de se racheter comme disent les cathos. Mais comme tu dis, l'oeuvre est vraiment intéressante, quant à l'homme.....à chacun son opinion

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home