mardi, octobre 30, 2007

La Voix et le Style


J'aime beaucoup Serge Reggiani. Ses chansons ont peuplé mon enfance, j'ai fait miennes ses paroles. Elle m'émeuvent toujours profondément. Le disque de Reggiani que je préfère en est un qui est peu connu: Poètes 1. Sur ce disque il chante et récite Beaudelaire, Verlaine, Rimbaud, Appolinaire et... Prévert.

La voix de Reggiani, le style de Prévert, un moment parfait..

Pour le plaisir tout simplement, voici la fin de Tentative de description d'un dîner de tête à Paris de Prévert. En l'écrivant, j'entends la voix de Serge.


......Le soleil brille pour tout le monde, il ne brille pas dans les prisons, il ne brille pas pour ceux qui travaillent dans la mine,

ceux qui écaillent le poisson
ceux qui mangent la mauvaise viande
ceux qui fabriquent les épingles à cheveux
ceux qui soufflent vides les bouteilles que d'autres boiront pleines
ceux qui coupent le pain avec leur couteau
ceux qui passent leurs vacances dans les usines
ceux qui ne savent pas ce qu'il faut dire
ceux qui traient les vaches et ne boivent pas le lait
ceux qu'on n'endort pas chez le dentiste
ceux qui crachent leurs poumons dans le métro
ceux qui fabriquent dans les caves les Stylos avec lesquels d'autres écriront en plein air que tout va pour le mieux
ceux qui en ont trop à dire pour pouvoir le dire
ceux qui ont du travail
ceux qui n'en ont pas
ceux qui en cherchent
ceux qui n'en cherchent pas
ceux qui donnent à boire aux chevaux
ceux qui regardent leur chien mourir
ceux qui ont le pain quotidien relativement hebdomadaire
ceux qui l'hiver se chauffent dans les églises
ceux que le suisse envoie se chauffer dehors

ceux qui croupissent
ceux qui voudraient manger pour vivre

ceux qui voyagent sous les roues

ceux qui regardent la Seine couler
ceux qu'on engage, qu'on remercie, qu'on augmente, qu'on diminue, qu'on manipule, qu'on fouille, qu'on assomme
ceux dont on prend les empreintes
ceux qu'on fait sortir des rangs au hasard et qu'on fusille

ceux qu'on fait défiler devant l'arc
ceux qui ne savent pas se tenir dans le monde entier
ceux qui n'ont jamais vu la mer
ceux qui sentent le lin parce qu'ils travaillent le lin

ceux qui n'ont pas l'eau courante
ceux qui sont voués au bleu horizon
ceux qui jettent le sel sur la neige moyennant un salaire absolument dérisoire
ceux qui vieillissent plus vite que les autres
ceux qui ne se sont pas baissés pour ramasser l'épingle

ceux qui crèvent d'ennui le dimanche après-midi parce qu'ils voient venir le lundi et le mardi, et le mercredi, et le jeudi, et le vendredi, et le samedi et le dimanche après-midi

1 Comments:

At 5:30 a.m., Blogger ANNICK GAUVREAU said...

Comme nous avons en commun un intérêt certain pour Prévert, Reggiani, le regretté Henri Barras, les arts plastiques et l'écriture, je partage avec vous cette page de mon blogue: http://www.annickgauvreau.com/2007/11/pour-faire-le-portrait-dun-oiseau.html.

Au plaisir!

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home