mercredi, juin 02, 2010

Notre top 6 de la Manif' d'Art 5

Depuis mon article sur la Manif d’Art 5 dans Punctum et Akimbo, j’avais en tête de parler de mes coups de cœur. Les médias selon leur habitude se sont donné le mot pour couvrir essentiellement les mêmes pièces et trop d’œuvres restent dans l’ombre. Il est temps de tourner les projecteurs vers ces œuvres et briser enfin ce consensus médiatique irritant, comme me le faisait remarquer un copain.

J'ai donc discuté avec le célèbre duo Cooke-Sasseville qui participent à la Manif', et j'ai rédigé ce qui suit. Vous comprendrez que je partage leurs choix avec un léger bémol cependant pour l'œuvre de Daniel-Joseph Martinez.

Folie-Culture - Le loup gris : Pour l'aspect kermesse de l'évènement. Le grand loup y prenait des airs de Pinata échevelée. Réjouissant que ce déversement des entrailles du grand loup et avec elles toutes les peurs et les angoisses des petits loups. Entre les mains des spectateurs, les idées noires se sont effritées pour ne laisser que la joie païenne de mettre à mort le grand méchant loup. Vous pourrez d'ailleurs voir la vidéo de l'évènement ici

Doyon-Demers - PLAN B : Pour le côté vertigineux qui prend toute son ampleur dans le contraste entre l’aspect claustrophobe des conteneurs et de leur contenu. Cette rencontre avec le vide déstabilise, nous laisse entre la nausée du vertige et l’euphorie de flotter dans le vide.

Daniel –Joseph Martinez : REDEMPTION OF THE FLESH: IT’S JUST A LITTLE HEADACHE, IT’S JUST A LITTLE BRUISE; THE POLITICS OF THE FUTURE AS URGENT AS THE BLUE SKY: Personnellement, c’est le titre de la pièce qui me séduit le plus. Pour Cooke-Sasseville c’est le mélange organique et mécanique qui en fait un coup de cœur en plus de la réalisation impeccable et l’odeur (beurk). Anecdote : Pierre Sasseville me racontait qu’il est maintenant impossible au public d’entrer dans la salle où se trouve l’installation. Les planchers et les murs sont maintenant à ce point tapissés de « sang » que les spectateurs se retrouvaient les chaussures maculées et contaminaient les alentours d’empreintes sanglantes. Quelle image!!!

Amélie-Laurence Fortin-TRIOMPHE : Tout d’abord pour la rareté de ce médium au sein de la Manif : le dessin, mais surtout pour l’immense qualité de réalisation de l’œuvre, la pertinence des propos illustrés, bref pour le côté achevé de l’œuvre.

Maryam Jaffri- Death with friends : Seule œuvre vidéo de la liste de Cooke-Sassseville et de la mienne. Pour la qualité de la réalisation, la beauté des images. C’est une œuvre de facture classique à laquelle la narration apporte un côté vaporeux et séduisant.


AJOUT DE BIG SISTA- Bill Burns- Bird radio for the Afghanistan : tout dans cette œuvre me plait. L’utilisation des matériaux de récupération, l’esthétique, la précision de la reproduction des chants d’oiseaux, mais surtout, le choc au cœur que l’on ressent quand on comprend que le silence des oiseaux marque la réalité de la guerre. Bill Burns présente une œuvre qui peut faire sourire au départ, mais qui m’a laissé la gorge serrée.

Vous pouvez lire la version anglaise de ce :"hit list" sur AKIMBO

crédits photos: Amélie-Laurence Fortin: Christian Fortin, toutes les autres photos sont gracieusement fournies Marie-Ève Charlebois, Communication, Manif' d'ART 5


0 Comments:

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home