vendredi, mars 16, 2007

Choquant la censure!!!!


Je n'en suis pas revenue en lisant que le Centre d'artistes Espace Virtuel avait retiré deux tableaux de l'exposition intitulée Perte de naïveté ou infantilisation ? de l'artiste Bruno Gareau. En effet, deux oeuvres de l'artiste ont été retirées des murs de la galerie pour répondre aux exigences de la Ville de Saguenay (organisme subventionnaire) et de la direction du Cégep de Chicoutimi. Après qu'on les eut remisées, elles ont été remplacées par des avis expliquant sommairement la situation aux visiteurs.


Il est vrai que certaines des oeuvres de Gareau peuvent êtres choquantes, mais elles le sont à mon avis, du fait du sujet qu'elles traitent bien plus que du traitement en soi. On y voit parfois des corps nus ou des actes sexuels explicites. Dans certains cas, l'artiste a même créé des collages à partir d'images pornographiques montrant des organes génitaux en plein coït. Évidemment, si on y colle comme le fait Gareau, l'imagerie de l'enfance - petit canard, jovial éléphant, cela heurte et dérange. Mai le thème même de la sexualisation de l'enfance n'est-il pas choquant??

Qu'une exposition provoque des réactions contradictoires va de soi. Qu'il y ait censure est innadmissible. Sommes-nous dans un régime totalitaire??!! Le Québec semble encore trop souvent englué dans le conformisme bien-pensant et la rectitude morale catho.

On censure le travail de Gareau alors qu'il s'emploie justement à dénoncer ce qui lui a été reproché par les plaignants. Il se pose en détracteur des publicitaires qui exploitent les filons de la sexualité et de l'enfance pour stimuler le désir d'un public cible - parfois très jeune. Il nous lance au visage la réelle pornogaphie; celle de l'hypersexualisation de l'enfance.

Gareau tente d'utiliser son médium pour véhiculer ses idées par rapport à l'hypermédiatisation de la sexualité, et à l'effet de ce phénomène sur les enfants, mais aussi de son écho chez un public qui ne correspond pas aux critères de beauté et à l'image type des canons de la mode: personnes handicapées, âgées, obèses, etc.

Dans Perte de naïveté ou infantilisation?, Bruno Gareau fait justement la lumière sur la façon dont notre société inculque aux jeunes une attitude sexuelle précoce. Question importante s'il en est. Les censeurs du travail de Gareau préfèreraient-ils que l'on se ferment les yeux sur cette réalité. Sommes-nous encore dans la dynamique de "toute vérité n'est pas bonne à dire"? Quelle hypocrisie!

Je sais d'expérience qu'il est difficile de résister aux pressions indues exercées par un organisme subventionnaire. Je sais que, quand cet organisme est Promotion Saguenay ou Ville Saguenay, la tâche relève du cauchemar. Il n'en reste pas moins que cette situation crée un dangereux précédent. Un organisme subventionnaire a-t-il droit de regard sur ce qui est diffusé dans un centre d'artistes autogéré? Si oui, à partir de quand peut-il imposer son bâillon?

J'hésite à jeter la pierre à la direction d'Espace Virtuel, mais j'aurais souhaiter les voir se tenir un peu plus droits un peu plus solides devant l'étroitesse d'esprit et la démagogie.

Ville Saguenay qui vient faire des leçons de morale aux artistes, quelle farce! On aura vraiment tout vu!!
Je n'en dis pas plus.


extraits de textes de http://www.voir.ca/actualite/popculture.aspx?iIDArticle=46482

2 Comments:

At 4:52 p.m., Anonymous Lorraine said...

Payer donne-t-il tout les droits ? Les citoyens et les consommateurs le pensent ? Les protecteurs des acheteurs et des fournisseurs nous le disent.
Est-ce que les gestionnaires d'un lieux public ayant mission de diffuser les oeuvres d'artistes ont le même droit ? Ne doivent-ils pas être ouverts et aptes à faire avec le dérangeant, le bousculant, quelques fois l'offensant dans le but de faire voir à leur public des oeuvres qui peuvent éduquer et élever la réflexion même si celle-ci déroute ?
La responsabilité de la gestion d'organismes publiques est grande et lourde. Il faut parler des choses qui se passent, qui surgissent et qui surprennent sinon la sclérose s'installe et pourrit les lieux communs.

 
At 12:35 p.m., Blogger & said...

Commencement officiel de la nouvelle Grande Noirceur.

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home