lundi, juin 18, 2007

Cracher à travers son chapeau

Je vous ai parlé il y a quelques mois du site Internet d'un artiste que j'aime beaucoup; Yves Tremblay.

Yves Tremblay présente Au Lieu, à Québec, son exposition; Réverbération depuis le 24 mai dernier. Cette installation est un autre exemple de l'esthétique hautement individuelle du Sieur Tremblay.

Or dans un article paru dans le journal VOIR Québec, le splendide et très allumé journaliste Alexandre Motulsky-Falardeau crache à travers son chapeau un article sur la vocation du Lieu et éclabousse dans la foulée, l'oeuvre d'Yves Tremblay. ÇA M'IRRITE PROFONDÉMENT!!!

Le Lieu, centre d'artistes auto-géré, s'emploie très efficacement à faire la promotion de l'installation, de la performance et d'autres formes d'art actuel depuis 25 ANS!!! 25 ANS NOM DE D.... c'est quand même un exploit en soi. 25 ans de rayonnement à travers le monde car, n'en déplaise à monsieur Motulsky-Falardeau, le Lieu occupe une place importante et prestigieuse dans le paysage de l'art actuel hors frontières. Et oui mon cher Alexandre, le portrait global dépasse les limites de la ville de Québec et même du Québec, il faut regarder un peu plus grand, un peu plus loin que le bout de sa vision tronquée avant de foutre dans le même panier tout le travail réalisé par les artistes en terme d'installations et de performance depuis 25 ans.

Loin de moi l'idée de refuser la critique ou encore de fustiger aveuglément toute personne qui s'y emploie, mais il serait intéressant que le critique en question possède son sujet et soit capable d'étayer ses propos d'une connaissance tangible. L'expression d'une opinion toute personnelle et arbitraire peut avoir sa place dans un journal, mais elle devrait se retrouver dans l'OPINION DES LECTEURS.

En terminant, vous pouvez lire l'article de monsieur Motulsky-Falardeau dans le VOIR, mais, plus important encore, vous pouvez visiter Le Lieu et voir l'expo d'Yves Tremblay.

Je vous invite donc encore et encore à ouvrir les yeux, tendre l'oreille, allonger le pas et franchir le seuil d'une galerie, d'un musée ou d'un centre d'artiste. Je vous conjure d'aller voir des shows de danse, de musique ou de théâtre.

Consommez de l'art, construisez votre monde et forgez vos propres opinions, comme ça les critiques démagogues de ce monde n'auront sur vous, aucune prise!

0 Comments:

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home