vendredi, août 03, 2007

Ceci n'est pas de l'art.. ni du lard

Je sais qu'en principe ce blog traite d'art actuel. Mais je vous ai démontré à quelques reprises que je suis parfaitement capable de m'épivarder sans honte. Ceci est une de ces digressions.

J'ai une jeune amie qui tente en ce moment d'exercer à NewYork, le très beau métier de mannequin (hum hum) ou encore de mannequouine, comme elle le dit si bien, !!! Et oui mesdames et messieurs, dans la Grosse Pomme rien de moins.

Cette jeune femme d'une beauté époustoufflante(si , si je vous assure, voyez vous même)
est également intelligente, drôle et douée d'un certain talent d'écriture.
Elle nous envoie donc régulièrement le récit de ses aventures et des réflexions éclairées et résoluement cyniques sur la Grosse Pomme, mais surtout, surtout, sur le monde de la mode et le métier de mannequin. Je vous préviens, ça fait grincer des dents par moments.


Je me permets donc de partager avec vous quelques extraits de cette chronique d'une québécoise à New York.Voici en grande première:

Les aventures de Charlotte à New York:

Part I
Aujourd'hui, première journée officielle dans la grosse ville. J'y suis arrivée hier soir, en train, après 12 heures de lacs et d'arbres et ce, avec 2 heures de retard. Je suis donc maintenant bien installée dans mon micro appartement de SoHo . Le propriétaire de l'endroit ne connait pas le mot hygiène, il a laissé ses trucs; ses souliers, sa quantité industrielle de linge, ses papiers, ses huiles de massage érotiques ( jusque là ça va ) mais aussi ses cheveux, sa crasse, sa poussière, ses taches non-identifiées et ses textures étranges sur les meubles.... Mais bon, c'est pas parce qu'on paye quelques milliers de dollars pour 2 mois qu'on est supposé s'attendre à de la proprété vous savez !!
New York est vraiment d'une énergie indescriptible qui fait totalement en sorte qu'on aime y baigner ! J'ai eu mon premier casting ;un éditorial pour le Elle British, JE L'AI EU!!. Rien de bien payant mais excellent pour le book ! Je shoot la semaine prochaine.

J'ai fait ma première épicerie dans l'un des plus grandioses marchés que j'aie vu ... Whole Foods Market. Ce que l'abondance peut être impressionante ici !!! On y mange si bien ! Dommage que je doive me faire vomir après... mouahahah !!

Part II
C'est officiel: le milieu de la mode ( new-yorkais, je souligne ) est complètement malsain. Oubliez la notion de mythes, ou de rumeurs, tout ça est vrai : Ils sont fous ces new-yorkais ! Et pourquoi ? Jugez par vous-même, mais je me suis fait parler de régime et de tonification.
Suivi de commentaires très pertinents : Nous voulons des mannequins en santé, nous n'aimons pas nécessairement les mannequins maigres ( hum, hum... Charlotte est sceptique ) mais tu devrais tout de même perdre un peu de poids autour de tes hanches et de tes bras pour perdre le peu de graisse que tu as sur le corps qui forme tes courbes, prouve encore que tu es une femme !!!!!!! (ils ne sont pas allez jusque là... mais c'est mon analyse de la chose ) Tout ça pour dire que j'ai été un peu ébranlée, oui c'est vrai... mais que je ne me laisserais pas faire. Je ne deviendrai peut-être pas millionnaire mais je vais certainement garder ma dignité à travers tout ça en respectant mon corps et ma santé. Et vlan. Hier, j'ai eu 4 castings dans 4 coins différents de la ville. Résultat : j'ai couru comme une dinde de noël le jour de l'abbatoir. Un de ceux-ci était également très proche du lieu où il y a eu une explosion plus tard dans la journée. Une espèce d'explosion qui est venue du sol, faisant éclater la rue et jettant des tonnes et des tonnes de boue et de vapeur. Pas de panique! je suis ok, j'ai seulement perdu une de mes jambes mais c'est pas bien grave puisque apparemment, elle était trop grasse

PART III.
Shooting pour le Elle Uk: Pour ce qui est de ma transformation physique, on m'a fait porter une perruque brune foncée, cachant ainsi mon abondante chevelure et donnant l'aspect ''coupe bol'' ( coupe de cheveux très répandue au primaire chez les individus de ma génération ). On a également posé du papier adhésif de chaque côté de mon visage, sur les deux tempes, pour ainsi les tirer vers l'arrière, créant un ''lifting'' de mon arcade sourcillière et de mes yeux. Toujours très efficace lors de nos 20 ans... Est-ce que c'était beau, certains s'interrogeront ? Charlotte réponds : Ben tsé... ça dépend des goûts... Les vêtements que j'ai portés valaient sans doute plus que ma maison, mon auto et le village de Prévost tout entier mais j'ai quand même été en mesure de les enfiler et ce, malgré mon obésité morbide. Je me suis emmerdée un peu... j'ai dessiné, j'ai pratiqué mon anglais ( activité pas toujours fructueuse ), j'ai mangé ( oups ! j'ai cédé au péché ! ), j'ai vomi, j'ai observé... dans la brousse sauvage new-yorkaise.

Part IV
Ce qu'il fait beau aujourd'hui dans la grosse pomme ! Cela fait 1 semaine et demie que je n'ai pas eu de congé définitif. J'en profite donc pour observer mes bourelets dans le mirroir et visiter des sites pro-ana ( sites pro-anorexie, c'est que je suis informée vous voyez ), manger des chips, des pâtisseries et vérifier jusqu'à quelque profondeur je peux rentrer une brosse à dents dans ma gorge par la suite... Ce genre d'activités vous voyez. Quelle joie d'être mannequin ! ( Cette parenthèse s'adresse à tous ceux qui s'inquiètent : En vrai, je mange des mangues, je bois des lattés au soya et je fais du yoga. )

J'ai eu deux autres shootings depuis. Un deuxième éditorial pour le ELLE UK, ainsi qu'une job commerciale pour un catalogue quelconque d'une designer quelconque.

Le shooting édito s'est étendu sur deux jours. Charmant photographe, jeune, fringant avec une blonde ressemblant vaguement à une menthe religieuse. Coiffeur français, tendre à souhait, maquilleuse sympa et british, styliste (alors là ) stupide, prétentieuse, paresseuse et blazée. Le shooting en question ne possédait peut-être pas l'aspect '' Freak show, à Go, on fait une bibitte de Charlotte'' mais il reste tout de même que ce fut certainement l'un des plus exigeants de toute ma carrière. Il m'ont fait sauter telle une machine, sur place, tous bords tous côtés, tourner, lancer, chanter, courrir, danser, tout ça bien sûr avec des manteaux et des vestes de feutre épais comme des dictionnaires et ce, pendant des heures, sans pauses . J'ai fait des vols planés en sautant d'une boîte pour me voir attérir à plat ventre sur un matelas pneumatique. Le photographe immortalisait le saut dans les airs. J'ai dû exécuter le fameux saut en question 30 fois ( sans exagérations ) pour que la ''styliste'' ( mot mis entre guillemets pour souligner l'impertinence de son travail ) se réveille de son coma lymphatique et s'exclame d'un ton mou '' It's too weird, I don't think I like it finally...''. J'ai vu bleu ( en raison des mes ecchymoses fraîchements acquises ) et lui ai ainsi lancé plein de pensées haine et de souffrance. Mais bon, les photos sont jolies et ça va être joli dans mon book, point final.Tous les muscles de mon corps criaient le lendemain matin, j'avais la démarche d'une femme arthritique de 75 ans. Très efficace dans les castings.

Pour ce qui est de ma job catalogue... Si j'avais pu liquéfier mon expérience, la mettre dans une fiole et l'annoter, l'étiquette en question afficherait sans aucuns doutes ''Quétaine-Cheesy pure 100%''. J'étais entouré de gros ballons blancs, portais de petites robes, arborais une couette très haute et très longue et du rouge à lèvres orange, en prenant des poses des plus inspirantes ( certains d'entre vous ont vu le résultat et savent de quoi de je parle ici ). Mais, tout le monde était hyper enthousiaste et à chaque fois que je prenais une pose franchement commerciale, ils s'exclamaient tous comme si je venais de réinventer la pose catalogue. Mais bon, je préfère de loin les personnages attentionnés et gentils comme ceux-ci aux créatures immondes lobotomisées vivant dans le vase clos de la mode.

Je suis allée à la plage hier, me baigner sur l'île de Liberty Statue, il y a rien de plus typiquement New-York comme activité. Je me demande toutefois d'ou peuvent venir toutes ces irruptions cutanées rouges et blanches qui ont surgit quelques heures plus tard... Mais nooonnn !! .

à suivre.....................

2 Comments:

At 4:20 p.m., Anonymous l'Interventionniste, lui-même said...

Moi aussi, je mange des mangues, je bois des lattés au soya et je fais du yoga. Crois-moi, ça marche pas.

 
At 11:23 a.m., Blogger Big Sista said...

Cher Interventionniste, premièrement rester assis pendant des heures à boire des pintes de bière sur la terrasse de la Barberie, n'est une position de yoga homologuée et si tu rajoutes de la crème glacée Ben and Gerry's dans ton latté au soja, ça n'a pas tout à fait le même effet!!
Mais vous savez, très cher, je préfère de loin Votre taille mannequin.

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home