mercredi, novembre 12, 2008

Les mots comme des baisers, comme des coups au coeur

L’autre jour, dans un Montréal triomphant de soleil et de chaleur, un sofa-brise glace a creusé son chemin jusque dans nos mains. Un sofa brise-glace dessiné sur la couverture d'un petit livre.
Comment un objet aussi petit a-t-il pu frapper si fort ?

Il frappe et résonne parce qu’il transporte des mots infiniment simples et justes, longtemps polis, nés de la souffrance et de quelques accalmies de tendresse. Ce sont les mots de Natalie Thibault publiés à l’Oie de Cravan.

Un titre qui hurle : MON SOFA BRISE-GLACE.

Un livre à l’air inoffensif qui touche la cible en plein dans le cœur et la perce. En le feuilletant, sont tombées des pages :
  • Une petite fille oubliée au rayon des objets perdus,
  • une amoureuse écorchée par l’indifférence.
  • un chat dans un chaudron.
Avec la permission de l’auteure je vous en cite un petit bout pour illustrer mon propos et pour vous donner envie d'aller faire un tour de sofa-brise-glace.

Alinor d'Aquitaine

Je pars en croisade
Jusqu'à l'oreiller
Embrasser le linceul
Inonder ton pays

Il ne vous reste qu’à vous précipiter chez votre libraire indépendant et acheter ou commander le livre.

Mon sofa brise-glace, de Natalie Thibault, L’Oie de Cravan

1 Comments:

At 7:38 a.m., Anonymous Anonyme said...

Ces textes sont de photos qui frappent l'imaginaire. C'est beau. C'est du réel surréaliste.
Ça noue la gorge et les larmes nous montent.
L'auteur à mis sur la table son coeur et ses tripes.
De ce recueil de poèmes, il ne faut pas se priver.

Lorraine

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home