lundi, juillet 13, 2009

Enfant de la balle


Entre deux averses, le soleil s'immisce sur la petite place . Le muret qui la borde d'un côté, est orné de famille; parents, jeunes enfants, attentifs, hilares, éblouis. Devant eux, sur les pavés, se dresse un étrange échafaudage de métal patiné à multiples étages asymétriques. C'est la scène, le castelet, l'univers de Louis Bergeron magicien de marionnettes, couturier d'histoire et troubadour des mots depuis... plusieurs fois l'enfance.
Ses marionnettes de déplacent à travers les paliers de ce décor, tout à coup le géant Paul Souci émerge pour pour répondre aux enfants: PAUL SOU-CI, PAUL SOU-CI et une fois le géant retourné dans ses terres, le soleil se lève et les histoires s'enchaînent. Je suis plantée là, un sourire sur béat sur les lèvres, j'ai oublié les courses qu'il faut faire, et les comptes qu'il faudrait bien payés et presque, presque oublié les méchants morons qui sillonnent la terre.

Louis Bergeron; nous l'avions reçu à l'émission l'Aerospatial sur les ondes de CKRL, je l'avais alors écouté, bouche bée, charmée, mais ce dimanche là, devant son géant et ses marionnettes, j'ai saisi toute l'ampleur de la beauté, créée par cet enfant de la balle. Je me disais qu'il y avait même peut-être là, des jeunes parents qui avaient été touchés par sa douce folie eux-mêmes quand ils étaient petits. Je vous l'ai dit, il a déjà traversé plusieurs enfances et pour notre grand bonheur, j'espère qu'il en traversera encore plusieurs.

0 Comments:

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home