jeudi, août 13, 2009

La petite danseuse qui cherchait des livres


Elle est arrivée récemment dans mon trop grand appartement, une jolie jeune femme couleur de caramel. Elle a fait sa chambre et son petit salon dans les pièces qui donnent sur le jardin Elle est vive et pleine d'humour. Elle est la nièce de Big Sista, ma nièce à moi, la très précieuse et très aimée "petite danseuse". C'est son nom, enfin, c'est celui que je lui donne ici.

Le cours de notre vie se transforme au rythme de ses cours de danses, des applications de glace sur ses blessures et de nos discussions sur l'art. Est-ce de l'art? Qu'est-ce que l'art? Peut-on vraiment créer du nouveau, de l'inédit? Pis maudit que ça fait mal aux muscles les cours de ballet. Big Sista compatit puisqu'elle foula, luxa, étira, froissa, claqua nombre de muscles elle-même, dans des studios trop chauffés, remplis de maillots noirs et de collants roses.

Ce soir, après une journée de promenade et de soleil, nous nous sommes assises dans la pièce où je tente d'écrire, devant cette bibliothèque pleine à craquer de livres qui m'ont réjouie, émue, éduquée, tourmentée, fait réfléchir et qui ont simplement fait passer le temps dans une petite brume parfaitement confortable. Avec elle j'ai cherché LE livre, j'ai fait une ballade parmis ces pages chargées. Elle me regardait, m'écoutait la tête penchée.

J'ai failli lui donner Belle du Seigneur, et j'ai hésité. Finalement, elle est allée au lit avec une pile de livres. Je ne vous dit pas lesquels. Entre Big Sista et la petite danseuse, il y a de jolis secrets.

0 Comments:

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home