vendredi, août 21, 2009

l'artiste et l'agriculteur: fable moderne*

Un bon matin du mois de mai, Conrad part labourer son champs sur son tracteur. À la fin de sa journée, il passe comme toujours devant la petite tonnelle en ruine qui borde le champs. Elle fut construite par une jeune femme romantique il y a bien longtemps. Conrad, romantique en secret, l'épargne donc de ses redoutables machines. Il n'y vient personne d'autre que lui. Or en cette journée de mai, il aperçoit sous la tonnelle un grand homme debout devant un chevalet. Conrad observe attentivement l'homme qui peint. Il le voit mélanger les couleurs, froncer les sourcils et attaquer la toile de grands gestes hardi.
Conrad intrigué, interpelle l'homme:

  • Bonjour, maudite belle journée hein?
  • Oui, splendide
  • Je vois que vous travaillez?

Le peintre ahuri lui répond:

  • Non, je me repose.

Conrad fait celui qui comprend et repart sur son engin. Perplexe, il rentre chez lui, mais oublie bien vite cette réponse farfelue.

Le mois d'août arrive et avec lui, le temps de la moisson. Conrad s'installe sur sa moissonneuse-batteuse-lieuse (y que j'avais hâte de ploguer ce mot dans un billet). Arrivé au bout du champs, il repasse devant la tonnelle. Tout d'abord il la croit déserte, puis il repère l'artiste couché dans l'herbe, mâchonnant une tige de blé. Conrad toujours amical lui dit:

  • Bonjour, toute une belle journée encore non?
  • Oui en effet il fait beau en baptême!
  • Alors vous vous reposez?

Et le peintre tout étonné lui répond:

  • Ben.. non, je travaille.

*Cette fable c'est mon super L qui me l'a racontée et je me permets de vous en faire profiter

1 Comments:

At 4:52 p.m., Anonymous Christian Messier said...

Ça me fait réaliser que je me repose le jour et que je travail la nuit.

Christian

 

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home